[] Archimia

dimanche 27 mars 2016

La gardienne

Dame glycine du soir, accrochée à la grille, défenseur dérisoire,
Chauffe ses vieilles douleurs aux dernières heures du jour,



Avec, pour boules de Noël, ses graines et leurs contours,
Tordue, comme torturée, devenue accessoire.

jeudi 24 mars 2016

Elevation

Pourquoi, au fur et à mesure, que l'on s'éloigne de cette foutue terre,
Sommes-nous aussitôt pris par un vertige d'enfer,
Alors que, si danger il y a ,
Il se trouve probablement uniquement en bas ?


Ah là là, ... pesanteur,
Miroir de nos peurs ...

Belfort, centre-ville, hier après-midi ...

mardi 22 mars 2016

La poule d'eau

Ce matin, je reste devant l'eau comme devant une télé,
A constater comment l'homme et son incommensurable stupidité,
Parvient à tout détruire, à Zaventem, à Maelbeek ou ailleurs.



Pas envie de m'étendre là-dessus,
Pas sûr que nous saurons un jour,
Comme cette poule d'eau,
Trouver la bonne route pour vivre ensemble,
Au milieu de la vase...

jeudi 17 mars 2016

Parallélisme


Près de ma piaule,
Là, derrière mon épaule,
Les chatons de saule,
Jamais ne miaulent.

Tous dans le même sens,
C'est un tas immense,
Qui organise du soleil la danse,
Comme récompense ...

mardi 15 mars 2016

Jurassique barque

Hé oui ! Ici comme ailleurs,
Le chant des sirènes de la rénovation urbaine,
A fini par réveiller d'étranges préhistoriques échassiers.



Alors, sous les hurlements métalliques du bec acéré,
Le béton s'est mis à disparaître peu à peu,
Gratté, rogné, déchiqueté.



Et elle est presque surprenante,
Cette espèce de nostalgie qui remonte des gravats :
Ce n'est bien sûr pas le béton qui nous chamboule,
Mais plutôt l'humain qu'on avait mis dedans.


Alors, à Sedan comme ailleurs,
Sinistrée parmi les sinistrées -et je sais de quoi je parle-,
La ville se rhabille : le béton neuf viendra bientôt remplacer le béton vieux.
Pas sûr que l'humain y retrouve son compte aussi vite,
Mais pourquoi pas, après tout,


Ce vieux pays a tant besoin de neuf et de jeunes,
Pour se rappeler qu'il vit encore.

dimanche 13 mars 2016

Cocons collants


Des plus inattendus aux moins désespérés,
Les bords de Meuse sont souvent ainsi : printaniers,

En mars, ici, ils se couvrent de couleurs gaies,
Distributeurs de boissons sucrées,
Sagement alignés,
Bien rangés,
Regardent le fleuve passer,
Attendant de pouvoir s'échapper,
Pour quelque ultime virée ...


Alors, pour un moment, qu'importe le bidonville,
Si la photo rendue fait hausser le sourcil.

vendredi 11 mars 2016

JulesVerneries

N'allez pas croire qu'Archie bricole dans son grenier quelque engin inter-galactique ...

Installation artistique mise en place lors de l'expo "L'art chemin faisant" Eté 2015 Pont-Scorff (56)

Mais, en retrouvant ce matin cette photo,
Je me disais que, pour créer un "machin" comme ça des années après,  l'artiste avait dû être un sacré rêveur, quand il était gamin .... un de ces gosses inattaquables par les jeux vidéos ou autres réalités virtuelles.

Nos imaginations sont tellement plus fortes que nos technologies ...

Ça rend optimiste, non ?


mardi 8 mars 2016

Petite comptine de saison

Hier matin,
Panique au jardin,
Manif' dans le plantain,
Quolibets, noms d'oiseaux,
La neige nous refait le coup du "A bientôt !"

Les hellébores en rage,
parlent de carnage, de naufrage,
et de tout plein de mots en nage.
Oui, de Noël, les roses,
Sombrent dans la névrose,
Morose,
En prose,
(Si j'ose)

A midi, rien ne va plus,
Tout a fondu,
N'en parlons plus ...




lundi 7 mars 2016

Métal


Pays de tôle qui se gondole,
Pays de ferraille qui rouille,
Pays de fumées et d'oxydes,




mercredi 2 mars 2016

Lumières dans la ville


De cinq à six, à la sauvette,
Image volée, comme bleuie :
Ici, les usines d'hier reflètent
Les couleurs des rues d'aujourd'hui.

Et c'est un kaléidoscope géant
Qui s'affiche au mur, en marchant.



Mes lignes droites ne sont pas les tiennes,
Et c'est tellement mieux comme ça !