[] Archimia

mercredi 29 juin 2016

Tas zhabitables

Quand je vous disais, récemment, qu'ici,
Le tas de bois sert à tout ce qu'on peut imaginer :
Le voici transformé en petite maison dans la prairie,
Le combustible au service de l'imagination,
En quelque sorte ...

Daigny (08)

Reste que, l'hiver venu,
Faudra quand même finir par l'attaquer ...



lundi 27 juin 2016

Mémoire

Un haut fourneau éteint,
C'est un peu comme un volcan :
La  lave se solidifie,
 Et la fonte aussi.


Alors rien qu'à découvrir ce paquet,
Tu l'imagines pâteux et rougeoyant,

Glissant lentement,
inexorablement,
Avec ce drôle de petit crépitement discret,
Comme si la matière cherchait à s'échapper encore,
Comme si rien ne pouvait l'arrêter,

Envoûtante.

Pourtant là, elle est bien dure et froide.
Immortalisée en monument,
A la seconde même où elle a durci.



Mais, à la différence du volcan,
Le haut-fourneau, lui, ne risque pas de se réveiller,
Jamais.
Restera donc l'image :
Une de plus à accrocher,
Sur le fil à linge de nos pensées,
Entre les souvenirs et les serviettes ...


samedi 25 juin 2016

Envie de couleurs


Paradoxalement,
Peut-être bien que c'est là où le ciel est  gris plus souvent,
Qu'on a le plus de couleurs en dedans ...


Brieulles sur Bar (08)

En dedans ou en dehors, d'ailleurs,

Car le café de la place ne fait pas dans la dentelle :
Ici, le jaune fluo t'agrippe comme une feuille de houblon,
Et, argument de plus, fait Alimentation,
C'est dire si on a envie de se faire la belle,
D'aller voir ou d'aller boire,
Qu'importe : musique, littérature, histoire,
Tout est bon pour te retenir ici,
Et glisser dans ta tête autre chose que du gris.



vendredi 24 juin 2016

Pensée pour Emile


Pont-à-Bar (08)

"Le batelier promène, sa maison naine, par les canaux",
Ecrivait Verhaeren, le flamand, en décrivant le chaland,
Et nous, gamins, on récitait ça,
Sans bien savoir ni comment, ni pourquoi,
On se retrouverait là,
Un beau matin,
A rêver devant ces drôles d'engins,
De voyages vers la Flandre ou ailleurs,
Où, même le temps s'allonge,
Où "son bateau somnambulique,
S'en va le jour, la nuit,
Où son silence le conduit".

mardi 21 juin 2016

Herbe à chats ...de gouttières



Premier jour de l'été :
Et dire qu'il y a des endroits où il pleut tellement,
Qu'il faut passer la tondeuse même dans les gouttières ...

dimanche 19 juin 2016

Retours aux origines


En ces périodes pour le moins troublées,
Qu'est-ce qui nous reste ?


Reims (51)
De petits endroits presque cachés,
Calmes et silencieux,
Où chacun pourra se sentir en sécurité, se blottir,
Et écouter des histoires, avec les autres ...

... Comme quand on était petit, quoi !

vendredi 17 juin 2016

Mobiles immobiles


Paradoxalement,
A l'heure des nanotechnologies, des holoportations et des robots-serpents,
Les véhicules les plus extravagants
Continuent d'alimenter nos subconscients,
Un peu comme si, au beau milieu du tourbillon affolant,
Résistants,
Refusaient de se dissoudre nos vieux rêves d'enfants ...


Jardins de Wesserling (68)

mercredi 15 juin 2016

Les emmurés


Ungersheim (68)

Murs, empreints de briques, de faïences, de poteries,
Murs, qui séparent les passants, des marchands, des amis,
Murs, qui écrivent si bien ce que deviennent nos vies,
Murs, murs, qui riment avec culture, avec art et envies,
Murs, qui nous empêcheront peut-être de tomber dans l'ennui, dans l'oubli.

mardi 7 juin 2016

Frêles zabris du bord des routes


Ici on se chauffe au bois.
Et c'est peu dire que le bois sert à tout.
Le bois de chauffage, je veux dire.
La bûche, quoi.
En fait, c'est tout à fait ça : ça sert vraiment à tout ...


Sauville (08)

A se chauffer, bien sûr,
Mais aussi à désembourber les voitures,
A chasser le sanglier quand on est surpris (bon courage!),

A jouer, en les dressant debout, quand on a plus de quilles,
Mais aussi à construire :
Ici les murs, les poutres, même les piliers sont en bûche.


Imagine ça avec des cuves à fioul, pour voir.

Non, le bois, y'a pas à dire :
C'est notre seconde nature,
D'ailleurs l'Ardenne n'est elle-même qu'une grande forêt ...


dimanche 5 juin 2016

Jardins


Aujourd'hui, c'est le jour : "Rendez-vous aux jardins" !
Il y en a pour tous les goûts, tôt le matin :
Du plus mini au grand citadin,
Soit tout à plat, soit en gradins,
Du rouge cerise au bleu lavandin,
De formes, de couleurs, un vrai festin,




Mais, pauvre de toi, le seul que tu ne verras point,
C'est le mien.
C'est bon, j'ai pitié et je t'envoie cette photo dédicacée,
Avant de partir, impatient, d'aller ceux des autres, admirer ...



mercredi 1 juin 2016

Dans le même sens ?



Un peu déboussolé ces temps-ci, le coq ?
La peur de se faire une nouvelle fois pigeonné, sans doute ?
Etonnant clin d'œil d'une actualité quelque peu malmenée,
Querelle de clocher, en quelque sorte ...