[] Archimia

mercredi 29 mars 2017

Bédé

 

Le printemps est, sans conteste, la saison la plus appropriée
Pour mettre en valeur tous nos paysages,
Faisant valoir les sihouettes,
Rehaussant reliefs et arrière-plans,
Montrant cette terre, que l'homme trace, dessine et modèle à souhait,
Au gré des semences et des labours.

Et nous, nous traversons cette bande dessinée,
Au fil du temps, sur nos chevaux, vélos, autos,
À la fois, petits mickeys ou super-héros ...
 

lundi 27 mars 2017

Noir et or

 


Suivre le canal a parfois son charme,
Comme, par exemple, lorsque celui-ci traverse la colline,
Pour mieux déboucher de l'autre côté.
Transformé en taupe au beau milieu du tunnel,
On en ressort tout éclaboussé de lumière et de couleurs,
Avec, en plus, ce drôle de regard ahuri,
Dans les yeux du type sur le bateau,
Tout affairé à passer l'écluse :
Il ne t'avait pas entendu arriver !


"La voûte" Saint-Aignan (08)

Mais c'est surtout le climat sonore,
Qui est délectable :
Résonance et écho de la voûte qui s'égoutte dans l'obscurité,
Parfum de spéléo en balade à vélo :
Tout un bonheur bien caché ...
 
 
 
 
 

vendredi 24 mars 2017

Présence

 

Juste un soupir, un souffle,
Dans les phragmites,
Jaillissant au beau milieu des ondes
De plumets dansants,
Après cette lente traversée,
L'impression d'être enfin arrivé,
A écouter passer le temps.
 

lundi 20 mars 2017

Bienvenue !

 


En passant par la grand' rue,
Suis curieusement tombé là-dessus :
On en déduirait vite qu'ici, en guise de bienvenue,
Les ours préfèrent nous montrer leurs ...


Mais, optimiste comme on en fait plus,
Je suis sûr qu'à cette question, il y a une autre issue ...
 
 

vendredi 17 mars 2017

Détournement (de fond)

 

 
L'aïeule s'appelait Louise,
Et elle posait fièrement,
Du haut de ses vingt ans,
Dans un joli cadre en bois.
 
 
Disparue depuis longtemps,
Délaissée au fond d'un sombre grenier,
Tout empoussiérée,
Et de toiles d'araignées, décorée,
Elle commençait à un peu s'ennuyer.
 
 
A l'occasion, Archie tombe dessus,
Et se dit qu'il lui faut faire quelque chose,
Et pour le cadre et pour Louise.
Et de poncer, de teinter, de vernir,
De feutre il le garnit,
De mousse et de plantes, il l'habille,
Et satisfait, enfin, il expose le trophée.
 
 
 
Mais l'histoire ne dit pas,
Si Louise, où qu'elle soit,
Fut conquise par l'exploit,
Ou dégoûtée qu'on ait perdu son joli minois ...
 
 

jeudi 16 mars 2017

Instantané

 


Ce matin, sept heures quarante-huit,
Je jette un coup d'œil par la fenêtre ...
Il est là,
Il sort du sapin,
Il explose la brume, et m'appelle ...
 
C'est bon : j'arrive !
 

dimanche 5 mars 2017

Passage

 

Vous savez quoi ?
Indifférentes à tout ce vacarme pré-électoral,
Elles reviennent, comme chaque année,
Et survolent, hautaines et méprisantes,
Nos si belles contrées.
Nul ne sait, ni d'où elles viennent, ni où elles vont.

Mais c'est le moment où ces éternelles migrantes,
Habillent les cieux radieux, de l'Ardenne ou d'ailleurs.
Les pays, elles s'en foutent,
C'est si loin, c'est si petit, vu de là-haut,
Et -surtout en ce moment- comme je les envie ...